Événement

Les grandes Abbayes


Les Marches offrent aux touristes une série extraordinaire d’itinéraires et des monuments qui indiquent la profonde spiritualité qui a caractérisé cette terre, à partir de l’avènement du Christianisme. Grace aux moines de Camaldoli, aux Cisterciens et aux Franciscains  le territoire s’est rempli de monastères, d’abbayes et de couvents. Aujourd’hui certains d’entre eux hébergent les visiteurs, tout comme ils le faisaient dans le passé. Après la chute de l‘Empire Romain, les Marches furent dominées par l’Exarchat Byzantin et par les Lombards du duché de Spoleto. Plus tard l’Empereur et l’Etat Papal se disputèrent la région, et enfin ce dernier devint le seul gouverneur.

La longue période d’incertitude administrative et la distance considérable du centre du pouvoir papal à Rome, favorirent la diffusion de l’Ordre Bénédictin dans le 8ème et 9ème siècles, à commencer par les ville de Norcia et Farfa. Les monastères et les abbayes surgirent d’abord le long des principales routes romaines – Via Flaminia e Via Salaria – et le long des vallées des rivières qui vont de la mer à travers les Apennins, tels que le fleuve Marecchia, le Metauro, l’Esino, le Potenza et le Chienti.


La région offre deux magnifiques exemples d’architecture cistercienne romane-gothique: le
premier à Chiaravalle, l’Abbaye de Santa Maria in Castagnola, fondée par les moines de Clairvaux, et, le deuxième à Urbisaglia et Tolentino, l’Abbaye de Santa Maria di Chiaravalle in Fiastra, fondée par les frères de l’église homonyme à Milan. 
L’église est un modèle de la transition
de l’architecture romane à celle gothique. Elle est construite en utilisant les pierres prises de l’ancienne ville romaine de Urbs Salvia. L’entrée de l’abbaye est orientée à l’ouest tandis que l’apside est orientée à l’est. Le côté est de l’église borde le côté nord du cloître, qui à son tour est situé parmi une série d’édifices qui complètent le monastère: la salle capitulaire, l’auditorium, le dortoir, le scriptorium et le réfectoire.
San Romualdo, le fondateur de l’Ordre des moines de Camaldoli, qui mourut dans les Marches en 1027 dans la puissante abbaye de San Salvatore in Valdicastro près Fabriano, fondé par lui-m
ême en 1006, inspira dans les moines de Fonte Avellana, aux pieds du Mont Catria, la première forme de vie organisée. Dans ce lieu de méditation éloigné, immergé dans les bois solitaires et mentionné dans le XXI Canto du Paradis de Dante, Pier Damiani prit ses vœux monastiques en 1035, après s’être fermé ici. Le complexe de l’édifice conserve un trésor inestimable pour la tradition culturelle nationale et Européenne, abritant une grande variété de formes d’art : de l’architecture harmonieuse à la précieuse collection de livres (15,000 volumes) et des sculptures. Lieux à visiter: l’église, la crypte, le scriptorium, le salon, la bibliothèque et le cloître

.

Booking

 

Regione Marche | P.F. Turismo
P.I.00481070423
C.F. 80008630420
60125 ANCONA - ITALY
Via Gentile da Fabriano, 9
Phone +39 071 806 2431
For tourist information please dial: 
+39 071 2133609 
Fax +39 071 806 2154
turismo@regione.marche.it
turismo.promozione@regione.marche.it
comunicazione.turismo@regione.marche.it
Login